Contours d'Europe

Le groupe des sages, dirigé par l’ancien premier ministre espagnol Felipe Gonzales, doit remettre son rapport sur l’avenir de l’UE le 9 mai prochaine

Pendant 18 mois, dix personnalités européennes se sont réunies pour discuter d’un sujet sur lequel beaucoup de monde s’interroge aujourd’hui: à quoi ressemblera l’UE en 2030? Quelles sont ses priorités en termes politiques, économiques, sociaux, culturels?

Autant de questions difficiles mais sur lesquelles des personnalités engagées dans la cause européenne se prononcent tous les jours, dans les journaux, les études des think tank…

Combien ont prédit, à juste titre, l’échec de la stratégie de Lisbonne? Combien sont ceux qui aujourd’hui déjà s’interrogent sur l’échec de la stratégie UE 2020 censée prévoir l’action de l’Europe dans les 10 prochaines années? Ils sont nombreux.

A quelques jours de la remise d’un nouveau rapport sur l’avenir de l’UE, comment ne pas se demander si ce nouveau rapport ne terminera pas, une nouvelle fois, dans un placard.

“Nous espérons que quelqu’un mettra en oeuvre ce rapport. Parce qu’on me dit qu’il existe de très bons rapports sur l’avenir de l’UE, l’état de l’UE, ou son passé, mais que personne ne les a jamais suivi”, a expliqué l’ancienne présidente de Lettonie dans un article publié par EurActiv récemment.

On comprend qu’elle se pose la question. Après les difficultés de la zone euro à se mettre d’accord sur un plan de sauvetage pour la Grèce, l’idée que les Européens décident de mettre vraiment en oeuvre un plan d’action sur la manière dont ils veulent vivre ensemble dans les 20 prochaines années semble difficile à croire.

Le texte sera provocateur disent certains de ses contributeurs. Une lueur d’espoir? La gravité de la crise grecque a finalement obligé les Européens à se mettre d’accord. L’idée que l’UE ne sera plus rien dans 30 ans si elle ne s’active pas pour renforcer son intégration peut-il faire bouger les choses?

Il faut l’espérer. D’autant plus que quelques Etats se préparent aujourd’hui pour intégrer une Union qui leur a fait des promesses en échange d’engagements de stabilité politique, économique, sociale…

Author :
Print